Comment mobiliser et stimuler l’Intelligence Collective en temps de confinement ?

Nous avons profité de la fin de la période de confinement pour réaliser un exercice concret d’intelligence collective* réunissant une cinquantaine de dirigeants, managers et collaborateurs du monde de la finance à Paris grâce à une application mobile développée par Hiram Finance. L’objectif est de préparer ce fameux jour d’après via une réflexion collective afin d’organiser au mieux la reprise après cette crise sanitaire.

Au contraire d’un simple sondage « pour ou contre le télétravail », nous avons permis à chaque participant d’exprimer, au travers d’un jeu anonyme, ses sentiments et pensées les plus profonds suite à cette expérience unique. La combinaison des expériences de terrain de professionnels qui, pour certains, pratiquaient déjà partiellement le télétravail depuis longtemps, et d’autres qui l’ont découvert récemment permet d’établir des pistes de réflexion pour une modification profonde de l’organisation du travail dans les entreprises.

Aucun texte alternatif pour cette image

 Trois étapes importantes dans cette démarche collective :

  1. Réflexion et prise de distance par rapport à une situation personnelle
  2. Retours d’expériences et arguments de ses pairs
  3. Distinguer des consensus 

 Quelques exemples des résultats obtenus :

–      « Au niveau global, cette nouvelle façon de travailler est moins coûteuse, plus écologique et plus productive. Au niveau personnel, elle libère des rigidités institutionnelles inutiles » MAIS « ne doit pas être une fin en soi. L’homme est un animal sociable, et un smiley ne remplace pas un sourire. On a besoin d’échanger de manière informelle, ainsi que de rencontrer ses collègues/clients de visu »

« un smiley ne remplace pas un sourire »

–      « Ces dernières années, les entreprises ont fait d’énormes efforts pour étendre les capacités de travail à distance, en maintenant la sécurité et la qualité des infrastructures ; cela a permis aux employés de travailler à distance dans de bonnes conditions », « Plus d’efficacité, d’autonomie, de droit à l’erreur, des échanges plus simples avec la hiérarchie, plus d’humain. . « Il faut bien sûr que cela corresponde aussi à une envie du salarié et à la possibilité pour lui de le faire dans de bonnes conditions ».

« Pourquoi revenir comme avant alors que nous avons gagné 10 ans en 10 jours ? »

–      « Plusieurs personnes montrent des signes d’anxiété et ont souligné que le problème tenait davantage à la désorganisation « sociale » liée à la crise (pas d’école, pas de crèche, toute la famille à la maison) qu’au travail à distance en tant que tel. Ce dernier est vécu très différemment dans un cadre organisé où le travailleur a librement défini ses plages et dispose d’un cadre adapté. » Il existe un risque de dilution de la culture d’entreprise : 

« Une entreprise c’est un mouvement collectif permanent qui a besoin de proximité ».

De tels dispositifs d’intelligence collective sont des outils simples, utilisables par des managers pour résoudre des problèmes techniques complexes, par des directions RH afin de faire remonter de l’information des différents niveaux hiérarchiques au sein d’une organisation et par des directions d’entreprises pour élaborer de nouvelles stratégies.

Aucun texte alternatif pour cette image

#Seriousgame #teletravail #Ideagambler

*L’intelligence collective désigne la capacité d’une communauté à faire converger intelligence et connaissances pour avancer vers un but commun. Elle résulte de la qualité des interactions entre ses membres.